Glossaire



| 2 | 3 | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z |

Interactions

Un effet d'interaction apparaît lorsqu'une relation entre (au moins) deux variables est modifiée par (au moins) une autre variable. En d'autres termes, la force ou le sens (direction) de la relation entre (au moins) deux variables est différent selon la valeur (niveau) d'autres variables (le terme interaction a été initialement utilisé par Fisher, 1926). Notez que le terme "modifié" dans ce contexte n'implique aucune causalité, mais représente simplement le fait que, selon le groupe d'observations étudié (par rapport à la ou aux variables "modifiées"), la relation entre les autres variables sera différente.

Par exemple, imaginons que nous ayons un échantillon d'étudiants très travailleurs et un autre de "paresseux". Créons maintenant deux parties aléatoires dans chaque échantillon, et donnons à chacune des moitiés de l'échantillon un test difficile, et un test facile. Nous mesurons la manière dont les étudiants travaillent sur ce test. Les moyennes de cette étude (fictive) sont les suivantes :

 

Travailleurs

Paresseux

Test Difficile

10

 5

Test Facile

5

10

Comment pouvons nous synthétiser ces résultats ? Est-il opportun de conclure que (1) les tests difficiles font plus travailler les étudiants travailleurs, (2) les étudiants travailleurs travaillent plus que les étudiants paresseux ? Aucune de ces affirmations ne synthétise clairement l'essentiel de cette structure des moyennes. En revanche, dire que les tests difficiles ne font travailler plus que les étudiants travailleurs, tandis que les tests faciles ne font travailler plus que les paresseux semble plus correct. En d'autres termes, la relation entre le type de test et la prédisposition au travail est positive dans un groupe, alors qu'elle est négative dans l'autre groupe. Ainsi, la difficulté du test et la prédisposition au travail interagissent dans leurs effets sur les efforts ; plus précisément, il s'agit d'un exemple d'interaction d'ordre deux entre la prédisposition au travail et la difficulté du test. Notez que les déclarations 1 et 2 ci-dessus décrivent ce qu'on appelle les effets principaux.

Pour plus d'informations sur les interactions, voir la rubrique Interactions.